Carte

Recherche

Archives

7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:09
Sur la route vers San Rafael, et qui plus est à cette époque de l'année, les averses sont courantes, et presque quotidiennes. 
Le défi en vélo consiste donc à passer entre les gouttes.
Une zone un peu trop noire dans le ciel? Le vent qui se lève, ou des vagues successives d'air chaud puis frais? 
Il est temps de trouver un endroit pour s'arrêter et laisser passer l'averse!
P1280158.JPG
Une averse, c'est finalement un bon moyen de connaître les gens.
Sachant qu'en général, le principe de la pause est de s'arrêter dans une maison, il n'est pas rare de se retrouver à boire le Tereré (au Paraguay, et le maté en Argentine et Uruguay) avec les habitants, voire même à table avec la famille.
 
Pour le coup, en entrant dans un hangar sur le bord de la route, ce n'est pas à table que je me suis retouvé, mais à l'étape d'avant: l'abattage.
10 minutes avant et j'aurais certainement eu la totale.
Mais pour une première expérience dans la boucherie, le découpage est suffisant.
P1280172.JPG
P1280187.JPG
La vache est mise sur "cales", les quatres pattes en l'air, et le dépeçage peut commencer.
P1280198.JPG
P1280212.JPG
Une fois les pattes coupées, la vache (ce qu'il en reste?) est accrochée et fixée en l'air.
P1280219.JPG
P1280220.JPG
Il s'agit maintenant de retirer les abats.
P1280242.JPG
P1280255.JPG
Puis vient le moment du découpage.
Au final, rien de si affreux. Pour un carnivore, voilà une bonne façon de savoir comment arrive la viande dans son assiette...
Partager cet article
Repost0

commentaires

F
That butcher shop looks nice and hygienic too. I have seen some places they kills animals in open place even though it is a criminal offense. It may cause many health issues. I made sure to bookmark your website so I can come back later.
Répondre
G
<br /> Bonjour<br /> <br /> <br /> Avec ce petit com je viens aujourd'hui vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> à bientôt<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Encore un fois, ce jour, je vous lance un appel!<br /> <br /> <br />  Dépéchez vous de nous raconter la suite de vos aventures.<br /> <br /> <br /> Ne nous obligez pas à débarquer.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Je suis tout à fait d'accord avec les précédents commentaires. Vous manquez de rigueur. Resaisissez vous pendant qu'il en est encore temps, et donnez nous trés vite la suite de vos passionnantes<br /> aventures.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> 3 mois jour pour jour sans nouvel article... Est-ce que tu te serais arrêté au Paraguay ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre